TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_CONTENT TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_RECH TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_MENU

NINN, la ligne noire T.1 - Portail de la Bibliothèque des Pennes Mirabeau

Jean-Michel Darlot (scénario), Johan Pilet (dessin), Kennes éditions
Ninn a été abandonnée dans le métro parisien et adoptée par deux ouvriers qu'elle appelle tontons. Elle est fascinée par la vie dans le métro et le parcourt en tout sens en skate. Malgré un bonheur apparent Ninn se pose de nombreuses questions sur ses origines, questions que ses tontons éludent systématiquement d'une pirouette.

Elle se lance alors dans une recherche qui se révélera risquée et recevra l'aide de deux messieurs âgés au comportement étrange. L'un d'entre eux lui confiera un tigre de papier qui a le pouvoir de se transformer en être vivant. Un soir elle se laisse enferme dans le métro et en véritable aventurière part à la recherche des portes dérobées qui donnent accès à des galeries inexplorées . C'est alors que des papillons multicolores qu'elle est la seule à voir la guident dans les profondeurs inconnues des tunnels oubliés vers une mystérieuse et maléfique ligne noire. Elle fait preuve d'un courage à toute épreuve aidée par le tigre blanc et la présence d'être maléfiques ne l'arrêtera pas dans sa quête.

Cette BD est un mélange de vie quotidienne et de touches fantastiques liées au métro dont les stations sont les seules taches de lumière dans un univers fait de nuit et d'inconnu. Le personnage de Ninn est particulièrement réussi tant sur le plan pictural que psychologique. La fillette est dotée d'une silhouette menue mais nerveuse, de grands yeux où la détermination le dispute au courage. Le tigre quant à lui plus vrai que nature se comporte en garde du corps de la fillette et tente de la protéger des pièges que recèlent ces bouches d'ombre. Sa présence n'est pas incongrue car il fait parti du schéma narratif fantastique mis en place par l'auteur et s'y insère avec finesse. L'action est bien menée, pauses et rebondissements arrivant à point nommé pour relancer ou tempérer l'intrigue donnant au texte une véritable respiration. L'ambiance du métro est très bien rendue entre la fébrilité qui règne sur les quais et la possibilité d'autres tunnels renfermant des secrets et des menaces indistinctes cachés dans l'ombre de leurs méandres.

J'ai pris un très grand plaisir à la lecture des aventures de cette fillette qui montre en filigrane la douleur d'un être à la recherche de ses racines dans un univers mêlé de fantastique où deux mondes se côtoient sans se croiser. Ce premier tome très prometteur est un véritable coup de cœur du début d'année et laisse augurer une suite tout aussi fascinante.

OPAC Recherche Simple

Pour en savoir davantage sur les auteurs et leur maison d’édition:

Jean-Michel Darlot

Johan Pilet

Kennes éditions