TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_CONTENT TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_RECH TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_MENU

Club du 15 et 16 février 2016 - Portail de la Bibliothèque des Pennes Mirabeau

 Jacques

OPAC Recherche Simple

Un excellent roman, presque policier, sur la base des atrocités des guerres, peut être particulièrement celles de la Der des Der.
Comment des « gueules cassées » peuvent revenir à la vie. Si l’on peut dépasser la douleur indicible que doivent vivre ces mutilés, ce roman nous promène 

dans une action très étrange où les valeurs sont changées, le vol exercé par certains semble légitimé, alors que par d’autres, il demeure un délit, voire un crime, tout cela en fonction du rapport entre les personnes lésées et les escrocs.
Mais je reste en désaccord avec la formule « Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d’avantages, même après », d’ailleurs, l’auteur a pratiquement conduit à une conclusion presque honnête.

 

 Félicia

OPAC Recherche Simple

J'ai lu ce livre avec attention bien qu'il m'ait beaucoup énervé. En effet je ne crois pas une seule seconde à ce personnage du professeur de faculté veule et sans beaucoup de caractère qui se soumet facilement aux diktats des religieux dans le seul but de conserver ses avantages et sa petite vie tranquille. Je ne crois pas davantage à l’émergence d'un parti musulman qui recueillerait l'adhésion des français sans beaucoup de réflexion. La société que décrit l'auteur ne me parait pas du tout réaliste ni aujourd'hui ni dans un futur proche. En un mot je ne crois pas du tout à la société dans laquelle vie le personnage principal, société égoïste où domine l'individuation qui concourt à la victoire d'un parti loin des aspirations traditionnelles des français.

 

OPAC Recherche Simple

Un homme aujourd'hui écrivain célèbre raconte son enfance et son adolescence non pas avec ses propres parents mais avec ses cousins et son oncle et sa tante avec qui il passait le plus de temps possible. Contrairement à ses parents, ces derniers bénéficiaient d'une situation sociale très élevée et d'une véritable fortune gagnée à force de travail. Il raconte sa fascination pour l’argent, le statut social et l’importance qu'il confère est très valorisante à ses yeux. Omniprésent le drame ainsi qu’il le nomme sans jamais en dévoiler le contenu plane comme une menace diffuse tout au long du récit et maintient l'intérêt du lecteur jusqu’au bout de sa lecture. Je n'ai pas aimé ce roman somme toute assez creux mais j'ai été captivée par le récit et tenue en haleine par la simple évocation du drame.

 

Françoise

OPAC Recherche Simple

Ce roman retrace les délivrances qui jalonnent la vie d'une enfant «née noire comme la nuit». Délivrance de la naissance, délivrance de l'enfance maltraitée, délivrance du mépris de la mère .... Ces délivrances successives entrecoupées de découvertes et de plongées douloureuses introspectives donneront à Lula Ann la force d'affronter enfin sa vérité.
Ce roman parle avec puissance et conviction des thèmes raciaux dans l'Amérique d'aujourd'hui où le racisme à l'égard des noirs continue de faire des ravages. Un très grand roman de la romancière prix Nobel de littérature en 1993.

 

OPAC Recherche Simple

Malone ne cesse de déclarer que sa mère n'est pas mère. Sa vraie maman avait des cheveux longs et vivait avec lui dans une maison face à un château et une forêt. Alors que l'entourage de l'enfant s'agace de ses propos, un psychologue y décèle un élément inquiétant et en fait part à la police. Ce roman traite de la constitution de la mémoire chez les tout-petits. J'ai trouvé le début du roman un peu difficile mais il devient très vite passionnant. Une lecture que je vous engage à faire.

 

Maurice

OPAC Recherche Simple

Le père est le premier flic de France. Le fils aîné bosse à la Crime. Le cadet règne sur les marchés financiers. La petite sœur tapine dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial. Pourtant quand L'Homme-Clou, le tueur mythique des années soixante dix, resurgit des limbes africaines le clan doit se tenir les coudes. Sur fond d'intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan vont affronter un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l'espace. Ils vont surtout faire face à bien pire : leurs propres démons. Les Atrides réglaient leurs comptes dans un bain de sang. Les Morvan enfouissent leurs morts sous les ors de la République.

 

Simone

OPAC Recherche Simple

A 60 ans Maggie, ex miss Alabama, est agent immobilier dans l'une des plus importantes agences de sa ville de Birmingham. Elle est en parfaite santé, toujours belle et élégante mais elle est persuadée que la vie ne lui réserve plus rien et qu'il est temps de s'en aller. Elle programme donc son suicide minutieusement pour une date précise mais des impondérables vont l'empêcher de passer à l'acte. Au moment où elle veut écrire une lettre d'adieu, le téléphone sonne. C'est Brenda sa meilleure amie qui l'invite à un spectacle de derviches tourneurs, et pour ne pas lui faire de peine elle accepte et remet à plus tard son suicide. De là va se dérouler toute l'histoire du roman.
Les personnages de ce livre sont très attachants :
Maggie très perfectionniste et très compétente dans son travail.
Brenda, elle aussi agent immobilier, un peu trop ronde, consulte les « boulimiques anonymes ». Elle est noire et rêve de devenir la première maire de couleur de sa ville.
Ethel, la doyenne de l'agence, excentrique et exubérante, porte toujours des perruques de couleur mauve.
Et puis il y a Hazel, la fondatrice de la plus prestigieuse agence immobilière de Birmingham. Petite bonne femme d'à peine 1,02 mètre, qui par sa joie de vivre et son optimisme est arrivée à être reconnue et aimée de tous, et être une « Grande dame ». Et bien qu'elle soit décédée elle reste omniprésente. Elle est pour moi le personnage principal sinon central du livre.
Et enfin la « méchante » Bab Bingington, la rivale car elle est aussi agent immobilier. Elle essaie par tous les moyens de « piquer » les ventes de ses adversaires.
Un nouvel impondérable va se présenter. Maggie apprend par un ami que la plus belle demeure de la ville, celle dont elle rêve depuis son plus jeune âge, ce beau manoir perché sur la colline d'un quartier prestigieux va être mis en vente. Maggie va encore remettre à plus tard son suicide et faire son possible pour acquérir cette fameuse maison. Mais là oh surprise ! cette maison abrite un secret ... Ceci va être le côté « suspense » du roman.
J'ai beaucoup aimé ce livre à la fois drôle, amusant, gai, tendre, touchant, parfois cocasse et « farfelu » mais toujours empreint de beaux sentiments et d'optimisme. Je conseille vivement ce livre très « rafraîchissant ».

 

Laura

OPAC Recherche Simple

Journaliste à peine diplômée et pleine d'enthousiasme, la protagoniste décroche son premier travail dans une société de production qui travaille pur la télévision française. Celle-ci doit recruter des témoins pour des émissions de « talk show » et elle comprend vite les critères de casting imposés par la responsable de production. Avec notre journaliste en herbe nous parcourons les coulisses des programmes de télévision avec des présentateurs connus qui font tout pour rester à l’antenne. Il y a dans ce livre toute une panoplie de personnages sans scrupules ni déontologie et Julia doit faire avec ces gens.
Ce roman est rythmé par des personnages haut en couleur mais sans profondeur. Il nous décrit l'envers du décor brillant de la télévision.

 

Annie

OPAC Recherche Simple

Quatre adolescentes de seize ans en quête d'amour s'échangent des messages sur leurs désirs et leur impatience, inquiètent de devenir des femmes, tandis-qu'au lycée on s’apprête à jouer Roméo et Juliette un drame se prépare ...
J'ai bien aimé ce livre écrit sous forme de quatre journaux intimes. On ne s'attend pas à cette fin tragique !!