TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_CONTENT TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_RECH TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_MENU

Club du 19 et 20 janvier 2015 - Portail de la Bibliothèque des Pennes Mirabeau

Jeanine

OPAC Recherche Simple

Ce roman est léger et parfumé comme l'air que l'on respire sur l'île Maurice. A la mort de sa grand-mère, l'héroïne retourne sur son île natale et y déroule le fil de ses souvenirs: son enfance, ses premières découvertes, sa famille et ses ancêtres. Dès cet instant la saga des premiers français arrivés sur l'île est lancée. Les histoires des uns et des autres se croisent, s'entrelacent au gré de la vie de quelques personnages qui apparaissent au fil du récit. Une lecture très agréable qui plonge le lecteur dans une douce torpeur.

Graziella

OPAC Recherche Simple

L'équipage du Saint Paul lève l'ancre, abandonnant le matelot Narcisse Pelletier sur un territoire inhospitalier. Celui-ci n'aura d'autre choix que de suivre une vieille femme noire qui va l'introduire dans sa tribu. Au cours des dix sept années suivantes, il va oublier peu à peu sa langue au profit de celle de la tribu et en adopter tous les us et coutumes. Au terme de ces années il sera retrouvé et ramené à la «civilisation» sous la garde du scientifique Octave de Vallombrun qui en fait son sujet d'étude favori. L'auteur décrit dans un premier temps l'adaptation et l'intégration de Narcisse dans son nouveau milieu puis son retour dans une société dont il a tout oublié, avec laquelle il n'a plus aucun lien ce qui le place devant un cruel dilemme. Dans un deuxième temps nous découvrons la société du XIX° siècle, le monde scientifique et intellectuel en proie à de grands remous et qui perçoit le retour de Narcisse et son comportement à travers le prisme de la religion et de la morale. Il est inconcevable en effet pour ces scientifiques de découvrir un homme qui a abandonné la civilisation de l'homme blanc pour adopter celles de sauvages sans éducation.

Annie

OPAC Recherche Simple

Ce recueil contient onze nouvelles sur le même sujet celui du «délit conjugal» raconté par des femmes. C'est à la fois tragique, cocasse et le rire se mêle à la compassion.

OPAC Recherche Simple

Antoine , la quarantaine, est expert en assurances. Première partie du livre: le coût d'une vie. De chapitre en chapitre il va nous raconter son enfance. Deuxième partie: tout bascule, comment a-t-il pu faire ça? Troisième partie: la reconstruction. Une histoire bouleversante sur la violence de nos vies et la force du pardon.

Laura

OPAC Recherche Simple

L'action se déroule à Pékin. Un médecin légiste américain Margaret Campbell se rend dans cette ville pour une série de conférences. On lui demande de participer à une enquête concernant un triple homicide, enquête dirigée par un commissaire fraîchement promu. Les deux enquêteurs seront amenés à effectuer des investigations dans un cercle de personnes qui veulent imposer la culture du riz transgénique. Au fil des pages nous découvrons une Chine avide de modernité et de libéralisme, pétrie de traditions mais avec un fond d'éducation communiste tandis-que des liens compliqués se nouent entre les deux personnages principaux du roman.

 Jacques

OPAC Recherche Simple

Un très bon policier au début du 19° siècle. On y retrouve notre histoire pas très ancienne, les débuts de la police que nous connaissons, les balbutiements du cinéma, quand la France était encore un peu le pays du 7° art. L'intrigue est bien menée avec quelques concessions aux dogmes actuels: il faut impérativement accuser le riche. Mais le fil de l'enquête montrera que le véritable coupable est ailleurs, chez les bourgeois-bohèmes. Pourquoi encore céder à la mode de madame Agatha Christie en sortant du chapeau, à la fin de l'histoire, les preuves qui démasqueront le coupable!

OPAC Recherche Simple

Le troisième et dernier opus de la saga du 20° siècle qui se termine mieux qu'il n'avait commencé: la chute du communisme opposée au début des guerres mondiales. Le livre est, à mon avis presque excellent. C'était pourtant difficile de succéder au 2° opus qui lui est excellent. En effet, l'histoire s'étend de la construction du mur de la honte voulu par le socialisme en 1961 à sa chute irrémédiable en 1989 sous la double pression du besoin de liberté et de la faillite économique du système administré.
Néanmoins, j'y trouve quelques défauts: beaucoup trop de personnages principaux, mais c'est sans doute inévitable, les quelques familles du début ont prospéré et surtout un parti pris démesuré envers les démocrates américains aux dépens des républicains qui me fait penser à la caricature des films occidentaux après la 2° guerre où les Allemands sont systématiquement assimilés à des imbéciles. On y voit en particulier mis en évidence le président Kennedy alors que son mandat fut quelconque, mais il a su le premier user et abuser de l'image télévisuelle et son assassinat le porte aux nues. Il convient de se souvenir du regain des hostilités au Vietnam et de l'opération de la baie des Cochons à Cuba. De la même façon, mais un ton au-dessous l'encensoir est réchauffé pour le président Obama qui lui aussi mène allègrement des guerres limitées dans plusieurs pays. A l'inverse il est écrit pis que pendre du président Reagan qui a pourtant relevé l'Amérique en libéralisant l'économie après la faillite des présidences antérieures de Gérald Ford (Républicain) et Jimmy Carter (Démocrate). Mais enfin, chacun est libre de ses opinions.

OPAC Recherche Simple

Ce roman se passe sous le règne de Sésostris 3 roi d'Egypte de 1873 à 1843, décédé de mort naturelle à 36 ans après 30 ans d'un règne qui réunifia l'Egypte en remplaçant les noblesses locales par des fonctionnaires qu'il nommait. Il a également pacifié la Nubie au sud et mené des opérations de police contre les nomades sémitiques de l'actuelle Palestine et entretenu des rapports commerciaux avec Byblos.
Christian Jacq, romance une guerre supposée contre un ennemi religieux, l'Annonciateur, qui prophétise un dieu unique et jaloux, représentant tout ensemble le dieu des juifs (qui viendront plus tard), mais surtout Allah et la soumission (islam) imposée à tous. Par ses pouvoirs démoniaques et son alliance avec les pires bandits du royaume, l'Annonciateur sape le pouvoir pharaonique, tue et mutile beaucoup de ceux qui ne se soumettent pas, sauf bien sûr la garde rapprochée du pharaon, sa fille Isis grande prêtresse d'Abydos et son fils adoptif Iker qui sera un nouvel Osiris, renaissant après son exécution par l'Annonciateur, grâce à l'amour de son épouse Isis, des dieux de l'Egypte et du puissant roi qui fait disparaître l'Annonciateur dans un lac de flammes. Mais en disparaissant, ce malfaisant prophétise son retour pour soumettre le Monde. Tâchez d'imaginer à qui il me fait penser!

 Félicia

Patricia McDonald : le poids des mensonges

Une famille modèle vole en éclat lorsque disparaît le petit garçon du mari. Geordie a été enlevé. Catlin sa belle-mère a caché à son mari et à sa belle-famille une partie de son passé . Mise au jour, celle-ci fait d'elle une coupable idéale. Dès cet instant sa vie va basculer dans l'horreur. L'auteur s'attache à développer la psychologie des personnages, à imaginer des motivations construites et cohérentes, créant et entretenant un suspens de qualité jusqu'à la fin.

  Lucie

OPAC Recherche Simple

Quelques seniors s'ennuient ferme dans leur maison de retraire où la nourriture est insipide, les animations idiotes tandis-que nombre d'entre eux trépassent trop vite. Ils décident de tenter l'aventure du braquage de banque dans le but d'aller en prison où la nourriture est parait-il très bonne et la vie un doux farniente. Ils envisagent aussi de faire prospérer leurs acquis pour améliorer le quotidien des autres pensionnaires des maisons de retraite. Cependant la maîtrise des opérations leur échappera très vite et rien ne se déroulera comme prévu. De nombreuses aventures imprévues attendent les pétulants octogénaires qui unis sauront affronter toutes les difficultés. Les péripéties de cette bande de joyeux seniors que rien n'effraie vous feront passer un bon moment car l'auteur joue avec talent la carte de l'humour .

  Sylviane

OPAC Recherche Simple

Dans ce roman Giono met en évidence la douleur que la guerre apporte dans les campagnes. Malgré le manque d'hommes il faut labourer, moissonner, rentrer les récoltes, s'occuper des bêtes et se battre pour qu'elles ne soient pas réquisitionnées pour partir sur le front nourrir les soldats. Ces immenses efforts sont subis sur un fond d'angoisse permanent: angoisse de la mort du père, du mari ou du frère dans une désorganisation effroyable de la vie quotidienne. Le front est loin et pourtant si proche dans cette hantise de la mauvaise nouvelle. Les hommes sur le front livrent une guerre qu'ils ne comprennent pas, face à des soldats allemands qui lors de moments de calme et de rencontre se révèlent être leurs semblables, qui comme eux soupirent après le retour au pays. Dans ce livre se révèle le génie littéraire de Giono qui sans décrire directement des épisodes de la vie dans les tranchées ou des assauts connus arrive à la matérialiser au yeux du lecteur avec une efficacité redoutable.

OPAC Recherche Simple

Au milieu du fracas de la vie, des épreuves et des désillusions, un homme solitaire voit briller chaque soir au loin une petite lumière. Elle le conduira vers un enfant qui vit seul dans une maison loin de tout. Un étrange dialogue va se nouer entre l'homme et l'enfant. Cet enfant à la solitude improbable n'est peut-être que le reflet de cet homme qui fuit on ne sait quoi dans une solitude qui le ramène inexorablement vers lui-même. Cependant cette retraite dans une maison isolée est loin d'être calme. Cet univers est peuplée par les mille et un bruits qu'émettent les oiseaux et les insectes, tandis-que le sol et le sous-sol abrite le processus de décomposition qui est le gage de la renaissance de la vie. Le calme de la nature est trompeur car il oblige insectes, oiseaux, plantes ... à se battre pour trouver sa place dans l'univers sans aucune pitié à l'instar de l'homme.