TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_CONTENT TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_RECH TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_MENU

Club du 03 mai 2010 - Portail de la Bibliothèque des Pennes Mirabeau

Michèle parle de sa dernière lecture :

Georges FOVEAU : la Marche du Nord

R FOV (fantastique)

Aux confins de l'Empire, un marchand se plaint des entraves misent à la bonne marche de son commerce. Soze, enquêteur impérial, est envoyé sur place pour y mener des recherches. Il sera accueilli par le commandant Kermadec, dont la garnison se situe aux abords d'une immense forêt peuplée de « sauvages » à l'origine des troubles qui perturbent le commerce d'Aminplein. Le mystérieux Kermadec, militaire de renom, va entraîner Soze au cœur de cette forêt, au contact de ces peuplades. Effaré, apeuré, offusqué, ébahi et certain d'y perdre la vie, l'enquêteur impérial aura beaucoup de mal à faire face à cette civilisation inédite et si différente. Pétri de certitudes sur la supériorité de l'Empire qui est le seul capable de dispenser le bien dans le pays, il va vivre une pénible mais véritable initiation. Le Soze ridicule et hautain du départ va laisser peu à peu la place à un personnage tolérant, à l'esprit ouvert qui n'aura de cesse de s'enrichir, de parfaire ses connaissances au contact de ces « sauvages ». La différence, la tolérance, le rôle des femmes, l'osmose avec la nature sont au cœur de ce roman initiatique, passionnant, prenant, que je vous invite à lire sans tarder.

Laura a aimé :

Henning MANKELL : la cinquième femme

R MAN - (policier)

Quatre religieuses françaises sont assassinées par des intégristes musulmans au mois de mai 1993 en Algérie. Une touriste suédoise, la cinquième femme, qui se trouvait là par hasard, est égorgée elle aussi. Un an plus tard, alors qu'il rentre d'un voyage à Rome avec son vieux père et qu'il s'apprête à passer un automne paisible chez lui en Suède, l'inspecteur Wallander est confronté à une série de crimes très étranges. Trois citoyens apparemment tranquilles et respectables sont tués d'une manière particulièrement sadique.

Cette enquête est un peu lente, calme et montre de manière précise le visage de la Suède aujourd'hui. Elle pose également le problème des dérives possibles avec l'émergence des milices initiées par certains citoyens qui pensent que la police ne joue plus son rôle.

José a aimé :

Jean-Pierre ANGEL : le peigne en écaille

R/LV ANG

En cette fin de soirée de mai 1941 l'angoisse est grande pour la famille de Victor Crespi. Celui-ci devrait être rentré du travail depuis longtemps or il n'en est rien. La terrible nouvelle leur sera annoncée le lendemain matin. Victor a été arrêté par la police française et interné au camp de Bonne la Rollande. Cet innocent, coupable d'être juif, sera aspiré dans une spirale infernale qui se terminera dans un camp d'extermination. Simon le fils, qui sera finalement le seul rescapé de cette famille de quatre personnes, connaîtra une longue errance, la trahison, la peur mais aussi l'amour et le courage.

Jean-Pierre Angel nous raconte une belle histoire, poignante, émouvante où la part la plus noire de l'Occupation côtoie de belles âmes. La force de ce roman est telle que le lecteur se sent témoin, veut agir, réagir mais ne peut pas.

Colette a aimé :

Jean-Louis BRUNAUX : les gaulois expliqués à ma fille

Dans cet ouvrage l'auteur s'attache à expliquer le pourquoi des images d'Epinal qui peuplent nos mémoires. En effet on les dits querelleurs, porteurs de moustache et combattant à moitié nus ...On sait moins qu'ils s'emparèrent de la ville de Rome avant que César n'envahisse la Gaule, qu'ils pratiquaient une religion riche avec des sanctuaires et des rites, au moins aussi complexe que les religions méditerranéennes contemporaines. Ce livre est passionnant, vous entraîne d'un chapitre à l'autre sans pause et sans lassitude malgré le sérieux du sujet.

Annie a aimé :

Philippe CLAUDEL : la petite fille de Monsieur Linh

R CLA

Ce roman raconte l'histoire de Monsieur Linh, réfugié solitaire et sans famille ou presque. Il vit avec sa petite fille, un bébé qu'il a sauvé après la mort de ses parents et ne s'intègre pas aux autres exilés. Cependant au cours d'une promenade en ville il va faire la connaissance d'un autre homme âgé avec lequel il va nouer une amitié. Ce roman raconte une histoire simple, avec un personnage lumineux qui vous entraine dans un monde d'émotion et de pureté.

Un vrai régal à lire sans tarder.

Alice MUNRO : fugitives

R MUN

Ce recueil de nouvelles raconte des histoires de femmes très différentes. Il existe cependant un point commun entre chacune d'elle : ces femmes quittent un beau matin le domicile en laissant la famille.

Très facile à lire, une histoire par soir

Les bibliothécaires vous proposent :

Arthur Conan DOYLE : la compagnie blanche

R DOY

Ce roman raconte l'histoire d'un jeune étudiant Alleyne Edricson, qui devenu écuyer, s'en va guerroyer en France en compagnie de joyeux drilles. Cette histoire est un parcours initiatique, celui de ce jeune clerc, cadet de bonne famille mais désargenté, qui va tenter de trouver gloire, fortune et honneur comme il se doit pour une personne bien née.

Ce long roman se lit d'une traite tant les personnages sont captivants, le rythme haletant, les rebondissements nombreux. Du vrai romantisme chevaleresque qui rappelle Les trois mousquetaires de Dumas ou Le capitaine Fracasse de Gauthier. A lire absolument.

Jean CONTRUCCI : le vampire de la rue des pistoles

R CON – (policier)

L'auteur renoue avec la tradition du roman populaire aux personnages sympathiques et truculents. Lire un Contrucci c'est plonger au cœur de Marseille, dans le quartier du Panier, à l'écoute de la vie quotidienne des gens simples. La Belle Epoque, que l'auteur a choisi pour cadre, permet de découvrir des manières de vivre différentes de celles que l'on imagine. L'on se rend compte également que Marseille était déjà une ville cosmopolite, orientale, au carrefour de multiples cultures, un véritable chaudron rempli des richesses les plus diverses.

Cette enquête démarre à la suite de la découverte par un passant d'un cadavre ouvert en deux et soigneusement recousu au point de surjet. Les deux enquêteurs, Raoul Signoret et Eugène Baruteau, se lanceront sur les traces d'un dangereux criminel aux pratiques sanglantes qui leur réservera bien des surprises.

Yasmina KHADRA : les agneaux du seigneur

R KHA

Ce roman raconte l'histoire d'un village en Algérie où chacun se connait, surveille les faits et geste de l'autre et se jalouse. Bref la vie quotidienne avec un peu de religion mais sans plus.

Puis un jour, un enfant du village revient au pays. Il est pieux, porte la barbe, reçoit les uns et les autres pour leur parler religion. Il reproche gentiment leurs manquements aux habitants du village en matière de religion, relève les interdits bafoués ...Tout s'emballe brutalement lorsque les jeunes gens tranquilles qui fréquentent ce garçon vont se transformer en tueurs sanguinaires ... Un roman très bien écrit qui fait subtilement monter l'angoisse et montre le redoutable effet de groupe.

Isabelle MINIERE : cette nuit-là

R MIN

Ce roman n'est pas récent mais son sujet est malheureusement toujours d'actualité.

Isabelle Minière utilise la narration en « tu » pour interpeller l'héroïne victime d'un mari violent. Ce mari est un homme charmant en société, respecté par la famille et les amis. Dans le cercle intime il devient un homme qui fait régner la terreur; d'une humeur changeante et imprévisible il maintient sa femme dans une peur constante. Il ne la bat pas mais use de mots bien plus forts et plus terribles que des coups : il humilie, rabaisse, retourne les situations et les accusations et joue de la culpabilité comme d'une torture quotidienne.

Ce court récit est tellement vrai et juste dans le ton et les situations que j'ai cru qu'il s'agissait d'une autobiographie. Lorsque j'ai rencontré Isabelle Minière elle m'a expliquée que ce roman est le témoignage romancé des récits poignants que de nombreuses femmes lui ont donné à la suite d'une longue enquête. Isabelle Minière fait preuve d'un talent remarquable tout au long de ce très beau roman.