TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_CONTENT TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_RECH TPL_C3RB_RGAA_EVITEMENT_MENU

Club du 06 avril 2010 - Portail de la Bibliothèque des Pennes Mirabeau

Simone a aimé

Douglas KENNEDY : quitter le monde

R KEN

Ce roman écrit à la première personne retrace la vie d'une femme qui va de drame en culpabilité de sa plus tendre enfance à l'âge adulte. Enseignante reconnue, enfin heureuse grâce à la naissance d'une petite fille, elle va basculer dans l'horreur à la mort de cette dernière. C'est la disparition d'une jeune fille et l'enquête qu'elle va mener pour la retrouver qui lui redonneront le courage de faire face à ses démons et de relever la tête. Drame psychologique et social ce roman nous fait découvrir la vie quotidienne aux Etats-Unis, avec ses travers, ses manies et questionne longuement sur le deuil et le destin.

Le récit est un peu lent au démarrage car il trace le portrait d'une héroïne que l'on croit centrée sur elle-même. Cependant dès le milieu du livre l'intrigue s'emballe, le récit prend une saveur nouvelle, vous entraîne vivement vers un dénouement surprenant. Il s'agit par ailleurs d'un roman comportant de très nombreuses références littéraires françaises et américaines. Un très bon roman qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Lucie a aimé

Paullina SIMONS : le secret de Lily Quinn

R/LV SIM – (policier)

Lily mène une vie tranquille mais fragile à New York . En effet entre sa mère « cinglée » et son père inconsistant Lily se sent bien seule et la disparition de sa colocataire aura un effet surprenant. Elle s'attache très fortement au policier bourru qui mène l'enquête et verra toutes ses certitudes voler en éclats.

Ce roman est bien écrit, prenant et tient son lecteur en haleine d'un bout à l'autre. Le suspense est habilement entretenu à la fois sur le mystère de la disparition et sur la maladie.

Lucie souhaite également nous faire part de son plaisir à la lecture de deux albums pour enfant

Sandra POIROT CHERIF : l'oiseau de Mona

A POI

Les très belles et très simples illustrations nous font découvrir une enfant dans sa vie quotidienne : à l'école, à la maison, dans la rue ... Cependant au dessus de cette enfant vole toujours un oiseau noir. Et l'on découvre au fil des pages qu'un petit garçon est également pourvu de cet oiseau noir. Ces enfants sont des sans-papier. L'oiseau symbolise les angoisses, les difficultés, la peur quotidienne de vivre engendrées par cette situation.

Les illustrations enrichissent le texte et apportent une dimension supplémentaire à l'histoire.

Didier MOUNIE : une puce dans la savane

A MOU

Après avoir créé tous les animaux de la savane, l'esprit de la terre crée la puce. Cette dernière arrivant en dernier et compte tenu de sa taille ne trouve pas de nourriture adaptée. Méprisée par les autres mais opportuniste et débrouillarde, cette puce saura se tailler la part du lion en exploitant tour à tour tous les animaux.

Cette histoire très drôle permet de comprendre la place et le rôle de chacun dans le monde animal. Elle déclenchera de grands éclats de rire chez vos tout-petits.

Joaquim MELO : viva favela ! quand les démunis prennent leur destin en main

Les habitants de cette favela d'une grande ville du Brésil ont lutté pendant des années pour sortir de l'exclusion, accéder à l'eau potable et courante par exemple. Ils ont créé une banque communautaire qui fonctionne avec sa propre monnaie et propose des crédits sur le modèle des micro crédits. Ce récit raconte la formidable aventure des habitants de cette banlieue pauvre, le regain d'espoir et la reconquête de leur dignité envers et contre tout.

Ce livre ne figure pas au catalogue des bibliothèques. Cependant si les demandes de lecture sont nombreuses nous pourrions en faire l'acquisition.

René absent nous communique son avis sur les deux romans suivants

Andrea CAMILLERI : les ailes du sphinx

R CAM – (policier)

Le cadavre d'une jeune femme au visage défiguré par un coup de feu vient être découvert dans la décharge. Une autre affaire moins préoccupante mobilise la police : le kidnapping du mari d'une habitante du village. Le commissaire Montalbano va devoir faire preuve de beaucoup de savoir faire et d'intuition pour résoudre ces deux énigmes.

Le style est un peu déroutant. En effet le texte original écrit en sicilien présente des tournures de phrases pour le moins curieuses. Ce roman présente une grande richesse de détails contemporains d'une Sicile en devenir.

Andrea H JAPP : Aesculapius

R JAP

Un médecin réputé est arrêté et condamné à la Question Inquisitoriale pour avoir pratiqué des accouchements sans douleur.... L'auteur relate une intrigue forte composée de personnages haut en couleur dans une atmosphère religio-mystique de la France du XIV° siècle.

Les bibliothécaires vous proposent

René FREGNI : lettre à mes tueurs

R FRE - (policier)

Ce roman, paru il y a quelques années déjà, laisse un excellent souvenir et pose une question importante. Un homme ordinaire se trouve malgré lui lancé dans une aventure sanglante au cours de laquelle pour protéger son enfant menacé de mort il tuera. Aux prises avec les truands du milieu marseillais, ignorant des mœurs de ces derniers et de leurs collusions avec la police, fidèle à un ami d'enfance devenu truand, ce personnage va se débattre de toutes ses forces au centre d'un imbroglio incroyable. Ce personnage, par son comportement, brouille très vite tous les repères. Où est le bien ? Où se situe le mal dans ce récit ? La volonté farouche de protéger, sauver une jeune vie, peut-elle justifier un assassinat ? C'est la question centrale que pose ce roman noir et qui en constitue le fil rouge !!

Toutes ces péripéties se déroulent sur fond de très belles descriptions de Marseille que l'auteur connait et aime particulièrement.

Marek HALTER : le vent des Khazars

R HAL

Nous sommes au X° siècle entre les monts du Caucase et l'embouchure de la Volga, un royaume se converti au judaïsme. Par ailleurs l'intrigue met en scène un écrivain, Marc Sofer un contemporain, qui veut tout connaître d'une pièce frappée au X° siècle que lui a remis un juif des montagnes. L'enquête historique de Marc Sofer va croiser, dans un incessant va et vient, l'épopée des Khazars. Nous découvrons au fil de la lecture des similitudes étranges entre des personnes que des siècles séparent, des attentats et des violences qui se font échos, les vies des personnages qui s'entremêlent, s'interpellent et petit à petit se mettent en place à la façon d'un puzzle. Marek Halter écrit comme un conteur, vous prend délicatement par la main et vous entraîne dans le sillage de ses personnages au travers des aléas de l'histoire sans vous laisser un seul instant de répit ni une seule seconde d'ennui. Et l'on se prend à regretter la fin de l'histoire, tant celle-ci était belle.